Si le confort d'hiver s'apprécie grâce à une bonne résistance thermique des parois, le confort d'été est pour sa part déterminé par une bonne inertie générale du bâtiment. L'inertie thermique correspond à la capacité des matériaux à retenir les calories, autrement dit, à stocker de la chaleur. Plus le matériau est dense, plus sa capacité thermique est importante.

C'est la raison pour laquelle les maisons en pierre bénéficient d'une relative fraîcheur en été. La pierre peut retenir une quantité importante de calories. En revanche, elle est un mauvais isolant. Au premier abord, le rapport entre conductivité et capacité thermique peut paraître contradictoire. Or pour bien saisir les phénomènes ressentis en terme de confort, il faut garder à l'esprit que dans leur configuration les plus extrêmes, l'été est une alternance de journées caniculaires et de nuits relativement fraîches tandis que l'hiver est un continuum de journées et de nuits froides. C'est ici qu'intervient la notion de déphasage.

 

Pourquoi fait-il si chaud dans ma maison en été ?

Exprimé en h pour une épaisseur déterminée de matériau, le déphasage correspond au temps que met un matériau à atteindre la température de son environnement. Les 12 heures d'ensoleillement que contient une journée d'été ne suffisent pas à saturer en calorie un mur en pierre de 50 cm. La nuit tombe et le mur se refroidit. La sensation de fraîcheur règne dans la maison. En hiver, la pierre, mauvais isolant, siphonne en continu la chaleur produite par le foyer.

Nous l'aurons compris, c'est l'été que le déphasage présente un intérêt. Un déphasage de 12 h permettra à la paroi de retenir les calories jusqu'à la tombée de la nuit. Le choix du matériau est donc déterminant. Pour obtenir un bon confort, hiver comme été, il doit pouvoir associer une bonne résistance à une bonne capacité thermique.